La finance « durable » connait un développement exponentiel dicté par la nécessité de répondre aux demandes des clients et de saisir les opportunités de la création de valeur qui en découlent. Les attentes des clients sont parfois déçues de sorte que le conseil financier en matière d’ESG constitue désormais un risque de responsabilité majeur qui conduit à un reproche d’« éco-blanchiment ». La Loi sur les services financiers, en particulier son code de conduite, est la base légale en ce qui concerne les services financiers conformes à un profil ESG.

 

Qu’est-ce que l’éco-blanchiment (greenwashing) ?

La pratique de l’« éco-blanchiment », greenwashing est le fait de tromper, intentionnellement ou non, sur les propriétés durables de produits ou de services financiers. Les reproches d’éco-blanchiment peuvent donc concerner : les prestataires de services financiers, les services financiers et les instruments financiers.

 

Comment mettre en place un processus ESG ?

L’offre de services financiers doit comporter les éléments suivants :

  • Information générale du client sur les caractéristiques et sur l’offre de produits ESG.
  • Collecter les informations auprès du client sur ses préférences ESG et sur ses connaissances et son expérience en matière de préférences ESG.
  • Assurer la vérification du caractère approprié ou de l’adéquation des services financiers fournis en matière de préférence ESG avec le profil du client.
  • Intégrer les préférences ESG dans les objectifs de placement (toujours prioritaires).

 

Quel impact pour les conseillers à la clientèle ?

Les conseillers à la clientèle doivent être suffisamment formés et informés pour pouvoir expliquer les concepts ESG au client ainsi que leurs limitations. Les connaissances du conseiller sont donc primordiales pour éviter les risques de conflit avec le client et un possible reproche ultérieur d’éco-blanchiment (greenwashing). Afin de prévenir ce risque, la formation des conseillers à la clientèle reste l’outil le plus efficace pour assurer la qualité du conseil fourni aux clients.

Découvrez notre formation en anglais sur les fondamentaux de la durabilité.

 

Textes de référence pour les placements collectifs : Communication FINMA sur la surveillance 05/2021. Prévention et lutte contre l’écoblanchiment du 3 novembre 2021. En matière de gestion discrétionnaire et de conseil en investissement, l’ASB a publié en juin 2022, une Directives pour les prestataires de services financiers relatives à l’intégration des préférences ESG et des risques ESG par les prestataires de services financiers (prestataires) dans le cadre de leurs activités de conseil en placement et gestion de fortune.
Décharge : Cette publication est une information générale qui ne constitue ni un conseil, ni un avis de droit, et qui ne saurait se substituer à un conseil professionnel. Les informations sont sélectionnées dans un but de formation et d’information uniquement et sont à jour à la date de la publication. Chaque lecteur est tenu de vérifier que les informations fournies s’appliquent effectivement à sa situation spécifique en particulier en requérant un avis professionnel.

Pour plus d'informations

8 + 14 =